Résidence de l'artiste Sylvain Fraysse au lycée du 15 janvier au 8 mars 2018

Après les impacts très positifs des deux précédents projets, la résidence de l’artiste Sylvain Fraysse au lycée a été reconduite pour la troisième année consécutive. Elle se déroulera du 15 janvier au 8 mars 2018 et s'intitule Umbra (Jamais 2 sans 3).

Les résidences « Problem Play » et « Problem (Re)play » ont interrogé la question de l’image et du regard qu’on lui porte en s’appuyant, notamment, sur les travaux d’Aby Warburget de son Atlas Mnémosyne. Elle a donné lieu à de nombreuses productions que l’artiste
voudrait maintenant montrer. Il souhaite questionner ces archives naissantes et les donner à voir, imaginer, leur plasticité potentielle.
A chacun de construire, seul, en groupe, avec l’artiste, son regard et d’interroger la question de l’image, de l’ombre, cette image projetée, cette umbra virgilienne, l’image des défunts, leur âme, l’apparence sous laquelle on rejoignait les Enfers selon les Anciens.


L’objectif principal est de faire une édition qui montrerait les travaux menés entre 2016 et 2018 par l’artiste et par les élèves : ceux qui ont eu leurs examens et qui ont quitté l’établissement, ceux qui y sont encore, ceux qui y arrivent. « Jamais 2 sans 3 », ce sous-titre renvoie aux trois années que passent nos élèves au lycée, mais montre aussi que la résidence dépasse cette temporalité et marque la volonté de lier nos élèves par cette culture Einstein.


Par ailleurs, comme l’a montré l’exposition « (Re)garder » en 2017, la résidence n’a pas de clôture spatiale et sort du lycée, s’ouvre sur la ville. Parmi les travaux envisagés, il y a notamment le regard critique à porter sur les deux premières années de résidence, la finalisation d’un appareil «commandé» aux filières de Sciences de l’Ingénieur en 2017, la démarche éditoriale, la production d’oeuvres (quel que soit
le médium : textes, critiques, poèmes, photos, peintures, dessins, vidéos, etc.).
La réalisation de l’édition se fera avec l’éventuelle collaboration de Reno Leplat-Torti, artiste, collectionneur, et éditeur qui avait déjà supervisé l’édition du petit livret Coincé entre les étoiles trompeuses, les lignes comploteuses et la mauvaise carte en 2016.
Il faut laisser une trace.

M. Velot, professeur de Lettres Classiques.

Tags: